A propos

Ne pas s’enfermer dans un style unique et voguer !

Depuis l’enfance, mon intérêt pour l’art ne s’est jamais démenti, même si en faire une profession ne m’a pas été possible. Entre un travail constant et de nombreux cours ou stages, comprenant du soutien auprès de peintres confirmés, j’ai comblé les lacunes causées par le manque de cursus scolaire. En réalité, je suis plutôt fière d’être autodidacte car je n’ai ainsi jamais perdu ni ma fraicheur ni mon style. Ayant commencé par le dessin et la gouache, je suis vite passé à l’huile pour ne plus guère m’en échapper depuis. Mes goûts me portant vers le portrait, j’ai affiné cette technique au fil du temps. Il va sans dire que je peux également peindre des natures mortes ou des paysages, au grès des envies ou des commandes, mais fondamentalement, je me sens portraitiste. J’ai également découvert le pastel qui fut une révélation car cela exige maitrise et rapidité. De là, j’ai pu évoluer sur les techniques mixtes, c’est à dire un mélange de textures qui à priori ne vont pas vraiment ensemble, comme le pastel et du cerne color avec des peintures vitrail. Le résultat est surprenant et a servi de soutien à une définition plus « fantastique » de mon travail. Je me passionne également pour les crayons de couleurs, le fusain, les feutres, les encres liquides et l’acrylique bien entendu.

Ces dernières années, j’ai abordé la peinture digitale, qui est une source infinie de découvertes et d’expériences. Je peux donner la mesure de mon goût pour la « fantasy » et j’ai décidé de créer les illustrations de mes contes. De là à passer à la BD, il n’y avait qu’un pas…. Il est franchi avec Myrinella qui va être un parcours long et exaltant.

Je ne renie pas ce que j’ai pu faire, le chemin est assez parlant pour que l’évolution se remarque. Je vous invite à vous promener dans mon univers où le symbolisme tient la première place, entre mythes et légendes, les mondes anciens, mythologiques ou fantastiques et aussi une vision de la femme et de sa place dans la société bien ancrée dans notre époque,  mais qui reste un combat quotidien. L’environnement et le bien-être animal tiennent une grande place dans mon cœur et mes dernières œuvres vont dans ce sens : Attention ! Warning ! la planète souffre, les animaux disparaissent… Je travaille sur une série de tableaux dans ce sens pour interpeler les spectateurs.

Je veux peindre pour naviguer entre les mondes, rencontrer des regards d’interprétation autres que les miens et échanger, car la peinture ne vit que par celui qui la regarde.

Pour terminer, je voulais insister sur le fait qu’il y a tellement de portes à ouvrir qu’on se demande pourquoi il faudrait s’enfermer dans un style unique si on se sent multiple ! c’est mon crédo et je refuse de me fermer sur un genre, un style ou un média ; tout est art et tout est à faire !

J’ai dit et je peins.